Blog

Tracteur d'artillerie Latil M7Z1 (kit ALBY n° 1121)

Tracteur d'artillerie Latil M7Z1 pour canon  Hotchkiss 25CA (kit ALBY n° 1121).

 

Le M7Z1 est un tracteur 6x6 destiné uniquement à la traction du canon anti aérien Hotchkiss de 25mm. La caisse comprend 15 coffres dont 4 à munitions, 5 coffres à chaînes et 6 autres pour les paquetages, les accessoires et l'outillage. En partant de l'arrière du véhicule, les coffres à munitions sont à gauche: le 2ième et le 4ième (*) contenant chacun 2 caisses de 2 chargeurs de 15 coups et à droite: le 2ième (3 caisses) et le 3ième (2 caisses). Soit un total de 270 coups, le complément soit 3200 coups en 80 caisses de 40 cartouches est transporté dans un camion de 5 tonnes. Le véhicule est couvert d'un tendelet soutenu pas deux arceaux en forme de double T réglables en hauteur.

Nous ne connaissons pour l'instant aucune autre photo que celles du constructeur publiées dans le n° 81 du magazine GBM, véhicule en finition auquel manquent: rétroviseur, lampe Marchal, moteur et balais d'essuie-glaces, coffres latéraux à chaînes, feux arrières, câble du treuil et son crochet.

(*) Le kit Blitz au 1:35ième représente le véhicule avec un coffre ouvert qui n'est pas destiné aux munitions mais aux paquetages. On pourra ajouter moteur et balais d'essuie-glaces, leviers de crabotage, mousqueton sur le réservoir principal, sauterelle du coffre arrière gauche, dossiers intégraux, feux arrières et surtout le coffre supérieur (il fallait débâcher pour l'ouvrir !).

Tracteur Latil M7Z1 à carrosserie allemande (ALBY # 1120).

Le Latil M7Z1 à carrosserie allemande est certainement basé sur un châssis pris sur chaîne car il ne correspond en rien au prototype, tout y est différent: capot, radiateur, ailes, jusqu'aux bouchons de moyeux de roues. Un article sur le sujet est paru dans le n° 81 de la revue GBM avec page 29 une vue latérale de ce véhicule. La caisse assez basse (1,30 m) paraît fonctionnelle avec accès des 2 côtés de la benne contrairement à celle de la variante française et du Laffly W15T. Les ailes avant sont celles du M7T1 de première série , tout comme la partie arrière supportant la roue de secours. La légende de cette photo dit: " le phare Notek qui a remplacé notre Guicherd...", en fait le projecteur de circulation nocturne était installé sur l'aile droite et les M7 étaient équipés d'origine de lampes Marchal et non de Guicherd ! La masse tractée est de 2000 kg., ce qui permet d'atteler un PaK 38 ou un PaK 40. Cet exemplaire n'est peut-être pas unique car les M7Z1 étant en cours de fabrication à l'arrivée des allemands, la production a certainement été poursuivie. Kit ALBY au 1:72 n° 1120.

Tracteur d'infanterie LATIL M7T1 nouveau modèle au 1:72.

Le master du tracteur Latil M7T1 est un nouveau modèle entièrement reconstruit, le kit comprend 34 pièces toutes en résine dont bâche fermée et bâche ouverte ainsi que les roues équipées de pneus au profil Michelin.

Le kit représente un des premiers engins sortis à ailes avant échancrées dont les immatriculations se situaient entre M 44214 (1er de série) et environ M 44281 (n° maximum connu). Il existe plusieurs survivants restaurés, aucun ne l'est correctement comme à l'origine. Les variantes 6x6 M7Z1 sont en construction mais la production sera différée pour laisser place à d'autres priorités.

A.L septembre 2015.Dscf0505Dscf0508

1118. Mörserzugmittel 38 H (tracteur d'artillerie sur châssis de char Hotchkiss).

Numerisation0051 Numerisation0052H35tr cul                  

 

Le Mörserzugmittel 38 H' est un tracteur d'artillerie réalisé sur la base de char Hotchkiss H 35 (1) ou H 38 débarassé de la tourelle, du capot-moteur complet et de son vérin. Le puits de tourelle est couvert d'un tandelet reposant sur un arceau à l'arrière et agraffé sur le pourtour. Le compartiment moteur est abrité d'un toit léger en tôle relevable vers l'arrière, des chicanes permettent de canaliser la chaleur vers l'arrière-droit qui est muni d'un petit déflecteur. 8 nourrices sont installées dans des paniers autour de la caisse et le crochet d'attelage fixé sur un large support. La capacité de remorquage est de 12 tonnes, il est le plus souvent utilisé pour la traction des 15cm sFH 18 sur le front est. 48 exemplaires ont été convertis, la même quantité plus un de pré-série le sera sur châssis tchèque de 35 (t), les 2 ayant une puissance (120 CV) et une force de traction équivalente.

(1) Des photos prouvent que des bases de H 35 ont été utilisées après remotorisation, idem pour des automoteurs comme celui du musée de Saumur!

Char RENAULT R 35 avec tourelle de char russe T 26.

r35frenchturret-3.jpgChar RENAULT R 35 avec tourelle de char russe T 26 à canon de 45mm.

Nous n'avons trouvé qu'une seule vue de ce rare modèle. La base semble être un R 35 détourellé transformé en tracteur d'artillerie lourde souvent utilisé en tandem, en engin de dépannage ou en porte-munitions pour utilisation sur le front de l'est (plus de 500 convertis) car les fixations de la bâche sont visibles sur le pourtour de la caisse. La nouvelle tourelle provenant d'un T 26 était peut-être mobile car contrairement à l'automoteur de 47mm, la couronne n'avait pas été déposée. Le problème du poids ne devait pas se poser car l'épaisseur du blindage de cette tourelle soudée était de 17 mm sur la partie frontale et de 25mm sur les côtés contre 45 mm et 40mm pour l'APX-R.

Le kit ALBY est vendu complet mais la tourelle peut-être fournie seule pour intallation sur une base plastique RPM. Dans les deux cas le canon de 45mm est fourni en aluminium tourné.

A.L.- Juin 2013.

4.7 cm PaK (t) auf Fgst.Pz.Kpfw. 35R 731 (f).

dscf0032.jpgDe mars à octobre 1941, 200 chars Renault R 35 ont été transformés par Alkett en automoteurs: 174 équipés du canon tchèque Skoda KPUV .vz 38 de 47mm et 26 en transports de munitions avec une mitrailleuse MG 34 dans une Kugelblende 30 identique à celles montées sur les Panzer III E, F, G & H ainsi que sur les Pz IV  A, D & E.  Plusieurs types d'automoteurs allemands disposaient également d'un transport de munitions construit sur la même base et pré-équipés pouvant recevoir le canon en cas de panne ou destruction: Wespe, Hummel, Grille, Panzerwerfer 42,...  Nous avons trouvé dans les archives Renault une commande pour l'aménagement des 200 R 35, la réalisation de 200 strapontins avec coussins pour le 3ème équipier et 800 (2 pour chaque porte latérale) charnières femelles. Qui a fabriqué la partie mâle ?? L'un des 2 R 35 de Saumur (immatriculé à tort 50293 car exemplaire de la seconde série) qui a été reconstitué nous donne une indication précieuse sur la forme de la découpe effectuée après dépose de la tourelle ainsi que sur l'emplacement des soudures et boulonnages de la superstructure. Comme les usines Renault certifient n'avoir construit ou réparé aucun char durant l'occupation, ces aménagements ainsi que la dépose des râteliers à obus et des 15 ergots-supports de chargeurs de mitrailleuse ont semble-t-il été sous-traîtés par les ateliers FIAT ou Astra du pont de Sèvres avant d'être livrés chez Alkett à Berlin.  Sur toutes les photos d'époque visionnées, tous les porte-munitions ont 2 jerricans sur l'aile arrière-droite et emportent 68 obus contre 120 pour le véhicule-canon. La partie haute du râtelier est complétée par des casiers amovibles pour cartouches de mitrailleuse ou autre. L'étude d'une variante avec canon de 5 cm PaK 38 a été envisagée en juillet 41, mais le montage n'a certainement pas eu lieu. Il aurait fallu libérer la partie arrière de ses munitions pour absorber le recul du canon. A noter que durant le même été, dans le Kuban, certains Panzerjäger 1 ont reçu des PaK 38 en remplacement des 47 tchèques! Sur plusieurs exemplaires canon et superstructure ont été déposés afin d'être retransformés en tracteurs, des photos en témoignent.

Le kit ALBY est livré complet en plusieurs variantes (canon ou mitrailleuse) ou en conversion pour les Renault R35 de RPM (casemate en 4 pièces, coffre à munitions, arrière et armement).dscf0199.jpg

Alain LAFFARGUE, mars 2013.

                                                                                                                     

PANHARD AMD 178 à tourelle Renault et canon de 47mm plastique + résine 1:35ème

0178-47-r1.jpg# 402: tourelle Renault à canon APX de 47mm pour PANHARD AMD 178 AL.BY ou DML / DRAGON.

          Master reconstruit ,conversion en résine au prix de 24 € + frais d'envoi.

 # 403:  Kit complet: tourelle résine + kit de base en plastique au prix de 54 € + frais d'envoi.

  @@  A RESERVER CAR EDITION PROCHAINE PLUS QUE LIMITEE !!

   @  LIMITED FUTURE EDITION, THINK TO BOOK UP !!

** Encore disponible: AMD 178 CDM 25mm, CDM 47mm, modèle 1935 25mm **


albyminiatures@aol.com

tél: 05 63 29 11 22.

1085. Ambulance Peugeot D6S sur châssis D5C.

1085. Ambulance PEUGEOT D6S sur châssis D5C, celui des DK5j bâchés. Sous l'occupation, 4 type de fourgons ont été réalisés sur cette même base prévue avant-guerre pour le DK5j radio dont la version D6S (Sanitaire, 6m3) produite à 822 exemplaires par l'usine de la Garenne à la cadence de 120 par mois. L'aménagement comprend 3 civières dont 2 suspendues et une entre les 2 banquettes. Civières repliées, on peut transporter 4 bléssés assis.  Le toit est muni d'une galerie bâchée, les glaces arrières et latérales de grilles de protection et l'arrière d'un marchepied relevable. Certains exemplaires ont été rééquipés en fourgons radio ou atelier. dk5a-11.jpgdk5a-25.jpg

1088. Citroën type 23 LU (allongé).

1088. Citroën type 23 LU (allongé).

Le type 23 LU est la première version longue du type 23 U, il est sorti d'usine en mai 1940 et sera suivi par le 23 RU (renforcé) qui sera produit plusieurs années après le conflit. Avant l'armistice,  c'est l'un des derniers camions livrés à l'armée avec le Renault TTN 40 sur châssis d'AGK2. L'empattement est passé de 3,38m à 3,75m , la charge utile de 1500 à 1800 kg.,  la puissance (avec la même mécanique) de 42 à 48 CV., mais les freins sont toujours à câbles !. Les ridelles étaient en tôles d'acier embouties (semblables à celle du type 45) mais également en bois. Les banquettes étaient identiques à celles équipant le 23 U et la bâche était arrondie, plus proche du modèle imposé par le gabarit SNCF. Il y avait 2 coffres à paquetages sur le trottoir de gauche et un à outillage sur celui (plus court) de droite suivi par le bidon de 50 litres dans son support vertical. Les marchepieds arrière, toujours présents seront supprimés par la suite. Vous trouverez dans le magazine GBM n° 93 une vue de ce modèle page 91, un autre exemplaire est présenté page 93 sans certitude car ni la caisse ni la bâche ne sont visibles ! On trouve sur le front est fin 41 en Pologne et Russie une série de fourgons radio de la WH dont le bidon  a été repositionné à l'avant du trottoir de droite, l'aile ayant été échancrée pour permettre l'ouverture de la porte.t23lu-2-jpg.jpgt23lu-3.jpg

1078. Laffly S15TT + remorque MT de transmission d'artillerie.

3 ensembles ont été construits plus 2 remorques suplémentaires livrés peu de temps avant l'armistice et peu ou pas du tout utilisés.

Le tracteur comportant déjà 9 places assises (2 + 3 + 4) , il est donc peu probable que 2 autres hommes puissent être transportés dans la remorque qui ne devait, au vu de sa conception, avoir ni suspension ni amortisseur! (GBM n° 94, p. 30). Nous n'avons pas trouvé de vue de cet ensemble en opération.

Le kit comprend le tracteur débâché (plan de bâche fourni) et la remorque qui peut aussi être vendue seule pour attelage à un autre type de véhicule.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×